LES ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS 2016

12 décembre 2016 : Colloque annuel du COR

En 2015, plus de 300 milliards d’euros, soit environ 14 % du PIB, ont été consacrés au financement des retraites en France. Celui-ci se caractérise à la fois par l’importance des masses financières en jeu et par la diversité de ses modalités, qui reflète en partie l’architecture du système de retraite français.

Le 14e colloque du COR, qui aura lieu le 12 décembre, a pour ambition d’éclairer le débat public sur ce sujet, en l’examinant sous différents aspects complémentaires.

Pour en savoir plus : visiter la page de l'événement

7 décembre 2016 : L'immobilier dans le patrimoine des Européens

L'OEE organise mercredi 7 décembre, de 16h à 18h15, une conférence sur le thème : "L'immobilier : quelle place dans le patrimoine des Européens ?".

La conférence sera animée par Philippe Bertrand, Professeur à l'Institut d’Administration des Entreprises d'Aix-en-Provence, Professeur associé chez KEDGE Business School, Jean-Luc Prigent, Professeur à l'Université de Cergy-Pontoise et Christian de Kerangal, Directeur Général de l'Institut de l'Epargne Immobilière et Foncière.

Alors que la Cour des Comptes vient de publier un rapport critique sur les aides de l’Etat à l’accession à la propriété, l‘étude conduite par les professeurs Bertrand et Prigent pour l’OEE estime quelle serait la part de l’immobilier dans une stratégie patrimoniale optimale des ménages.

L’étude éclaire à la fois la propriété du logement et les placements immobiliers. Ces derniers sont souvent intermédiés par des SCPI ou des sociétés foncières cotées, dont Christian de Kerangal est un spécialiste.

Pour s'inscrire : envoyer un e-mail à contact@oee.fr

17 novembre 2016 : Didier Davydoff invité du troisème "jeudi financier" de Sciences Po

Le Groupe finance de Sciences Po organise chaque année une série de huit petits-déjeuners qui débute par une vue générale de la conjoncture économique telle qu'elle apparait au sortir de l'été. Troisième épisode de cette série, le « jeudi financier » du 17 novembre accueillera Didier Davydoff, directeur de l’OEE, qui analysera l’impact de l’environnement de taux très bas sur les comportements des ménages, épargnants ou acquéreurs d’un logement.

Focus :

Les relations entre la rémunération de l’épargne et son volume sont complexes et incertaines. Les responsables de la politique économique ne jouent-t-ils pas les apprentis sorciers ? Les épargnants peuvent être incités à rechercher des placements plus attractifs que les dépôts dans leur banque, mais la performance n’est pas garantie alors que le risque l’est.

Les investisseurs institutionnels doivent quant à eux ajuster leur promesse et auront plus de difficultés à tenir leurs promesses antérieures. On craint les conséquences d’un futur retournement des taux à la hausse. En réalité nous sommes déjà entrés dans une nouvelle période : les plus-values latentes ont été un moteur de performance tant que les taux baissaient. Depuis 2015, le moteur a calé. Par ailleurs, la fragilité de la liquidité des marchés obligataires peut se répercuter sur la liquidité des véhicules de placement.

Enfin, la dimension internationale sera abordée sous deux angles : le nouvel environnement aura-t-il un impact spécifique sur le financement de l’économie française ? La masse de réglementations européennes mises en place depuis une vingtaine d’année répond-elle réellement aux besoins de la majorité de la population et des acteurs de l’économie dans le contexte de taux très bas que nous connaissons aujourd’hui ?

Pour en savoir plus sur les "jeudis financiers" : cliquer ici

14 novembre 2016 : L'épargne dans le cadre de la politique de taux d'intérêt zéro

Le 14 Novembre, l'OEE, en collaboration avec le Land de Bavière et l’Association Verband der Privaten Bausparkassen e.V, a organisé une conférence à Bruxelles sur le thème : "Défis pour les produits d'épargne à long terme dans le cadre de la politique de taux d'intérêt zéro".

Depuis plusieurs années, les taux d'intérêt directeurs dans la zone euro sont restés à des niveaux extraordinairement faibles. Les conditions monétaires très accommodantes en cours, qui comprennent également des mesures non conventionnelles, devraient éviter le risque de dépression économique et lutter contre les pressions déflationnistes.

Peter Praet, membre de l’Executive Board de la BCE a expliqué pourquoi la banque centrale a jugé nécessaire de mettre en œuvre des mesures non conventionnelles de politique monétaire. Lire le discours de Peter Praet

Jacques de Larosière, Président de l’OEE  a présenté les conséquences de cette politique sur l’épargne. Lire le discours de Jacques de Larosière

Andreas J. Zehdner, President of the German association of Building Societies, a exprimé ses préoccupations relatives à cette politique. Lire le discours de Andreas J. Zehdner

8,9,10 novembre 2016 : 9e édition des Journées de l'économie

Dans le cadre de ces rencontres, organisées cette année à Lyon, Didier Davydoff, directeur de l’OEE, interviendra à la Conférence Off autour de la thématique « Revenus des ménages, salaires, pouvoir d’achat… comprendre et interpréter les chiffres », organisée par La Finance pour tous.

Les Jéco sont un évènement national annuel grand public qui permet aux citoyens de mieux comprendre les enjeux économiques de leur vie quotidienne et les aide à interpréter les grandes mutations économiques et sociales du monde actuel.

Pendant trois jours les participants peuvent assister aux conférences, débats, rencontres, consacrés à l’économie. Cet évènement est entièrement gratuit et accessible à tous après inscription sur le site internet des Jéco.

Pour s’inscrire : cliquer ici

4 novembre 2016 : Le futur de l'épargne

Christian Gollier, président du Conseil d'Orientation de l'OEE, interviendra le 4 novembre prochain à une conférence organisée à la Banque de France sur le thème " The future of savings -  Business models and regulatory changes in the new environment".

Pour s'inscrire : cliquer ici

Novembre 2016 : La caisse des dépôts lance un site Open Data

La Caisse des Dépôts présente ses premières données statistiques sur un site dédié à l’open data.

Le site Open Data Retraite & Solidarité de la Caisse des Dépôts met à disposition les données les plus récentes sur les affiliés de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) et sur ceux de l’Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques (Ircantec), deux régimes de retraite dont elle assure la gestion.

Les données aujourd’hui ouvertes au public portent sur les cotisants de ces deux régimes, les retraités et les employeurs. Elles se présentent sous forme de tableaux agrégés et de séries historiques téléchargeables en fichier csv. Chaque tableau téléchargeable est accompagné d’une notice technique qui présente dans le détail les données.

 Pour en savoir plus : visiter le site

20 octobre 2016 : Mise en ligne du 1er rapport Finkit

Le projet FinKit mené par le CeRP Collegio Alberto, auquel participe l'OEE et IODS, vient de mettre en ligne son 1er rapport intitulé The Many Dimensions of Economic Vulnerability. The Cases of Older People in France, Italy, Portugal and Spain. 

FinKit a pour but de fournir aux professionnels de l’éducation économique et financière des outils pédagogiques qui se concentrent plus particulièrement sur les femmes âgées de plus de 55 ans qui sont « riches » en patrimoine mais « pauvres » en terme de revenus.

Pour lire ce rapport : cliquer ici

19-21 octobre 2016 : Congrès FEELC

Du 19 au 21 octobre, a eu lieu à Budapest le XVIIIe Congrès FEECL sur la thématique : “Brave New World for Finance? Low interest Rates – Regulation - Capital Markets Union». Didier Davydoff, directeur de l’OEE, y est intervenu autour du panel “Financial stability, consumer protection, long-term financing: European and national initiatives”, animé par Christian Koenig, responsable des affaires légales de la Verband der Privaten Bausparkassen e.V.

La Fédération Européenne d'Épargne et de Crédit pour le Logement est une association d’établissements de crédit et d’institutions qui soutiennent et encouragent le financement des logements à utilisation personnelle. Son directeur général, Andreas J. Zehnder, est aussi président de la German Association of Private Buiding Societies.

Pour en savoir plus : visiter la page de l'événement

Pour consulter la présentation de Didier Davydoff : cliquer ici

18 octobre 2016 : Club de Prospective 2016

L'Association française des investisseurs institutionnels organise, mardi 18 octobre, le Club de Prospective 2016 dont le thème est cette année "La retraite par capitalisation dans tous ses états".

Pour en savoir plus : visiter la page de l'événement

11 octobre 2016 : Séminaire scientifique "Retraite et vieillissement"

La Direction des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts et l’Institut CDC pour la recherche organisent le 11 octobre un séminaire scientique intitulé "retraite et vieillissement".

Pour en savoir plus : visiter le site du séminaire

Octobre 2016 : Le Fonds d'épargne du groupe Caisse des Dépôts sort son rapport digital

Le Fonds d'épargne géré par la Caisse des dépôts vient de publier son premier rapport annuel digital. 

En 2015, l’épargne réglementée (livret A, livret de développement durable) collectée par les réseaux bancaires a été négative de 11 Md€ mais le rapport précise que cette décollecte est à relativiser face aux très fortes collectes enregistrées les années précédentes. Cette décollecte s’explique en grande partie par le contexte concurrentiel qui profite au plan épargne logement et à l’assurance vie.

Pour en savoir plus : visiter le site de la Caisse des Dépôts

9-10 septembre 2016 : Conférence européenne sur les finances des ménages

L’OEE a soutenu, les 9 et 10 septembre, la conférence CEPR Household Network on Household Finance.

Parmi différents papiers, A Bird in the Hand is Worth Two in the Grave, par Antoine Bommier, Daniel Harenberg and François Le Grand, estime qu'une plus grande aversion au risque implique de plus petites économies car l'impact du risque de mortalité domine les autres (risque de taux et risque d'investissement). Cela reflète qu'une mort précoce a un impact beaucoup plus important sur le bien-être qu'un choc permanent sur le revenu ou un faible rendement sur l’épargne. Les auteurs précisent les fonctions d'utilité d'être en vie (et de consommer) contre celles d’être mort (et de léguer). L'épargne, qui implique de conserver des ressources pour un avenir incertain, est un comportement de prise de risque.

Pour avoir accès aux papiers présentés : visiter le site de la conférence

28 juin 2016 : Matinales de l’économie sur l’épargne

Une matinée d'échanges a été organisée le 28 juin 2016 à la Maison de la Chimie sur le thème "L'épargne au service de l’économie : quelles innovation pour les français ?".

14 juin 2016 : Conférence ANSA « Agissons d’urgence pour la croissance »

Alors que les entreprises françaises ont besoin de capitaux pour se développer, l'actionnariat français doit être encouragé.

L'Association Nationale des Sociétés par Actions (ANSA), présidée par Michel Rollier, et ses partenaires (AFG, AFIC, AF2I, Deloitte, FAS, FFSA, F2IC, L'Institut de l'entreprise, METI) ont organisé une matinée de débats avec la participation d'Emmanuel Macron, Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique le 14 juin 2016 à Paris.

En vue de cet évènement, l’OEE a préparé une radiographie de l’actionnariat des entreprises françaises.

Pour en savoir plus et pour vous inscrire : visiter le site de l’ANSA

10 juin 2016 : 50 ans de crises financières

Suite à la sortie de son dernier livre 50 ans de crises financières, Jacques de Larosière, ancien Directeur Général du FMI et Président de l’OEE, a présenté son livre à une conférence organisée par l'OEE le vendredi 10 juin à 17h.

Résumé du livre :

« Ce récit est celui des crises financières que les marchés finissent toujours par infliger à ceux qui ont abusé de leurs innovations, de leurs excès et du laxisme ambiant. Le traitement de ces crises, souvent inventif, a consommé beaucoup plus d'énergie que leur prévention et les réformes de fond.

J'ai eu le privilège de participer à certaines de ces "sorties de crise". Par exemple, pour la crise de l'Amérique latine, les négociations de programmes d'ajustement du FMI et l'aide à la transition des pays de l'Europe de l'Est.

Mais le tableau reste sombre. La crise de 2007-2008, avec son cortège de chômage et de récession, est une manifestation extrême de ce que peut produire un endettement excessif. Et les politiques monétaires d'aisance quantitative plongent l'observateur que je suis dans un abîme d'interrogations et de doutes ».  

De la chute de Bretton Woods à celle de Lehman Brothers, le récit vécu de cinquante ans de crises financières par un acteur de premier plan de la finance et de la monnaie.

Les Mémoires d'un homme d'exception et d'influence qui a travaillé aux côtés de Jacques Delors, Valéry Giscard d'Estaing, Raymond Barre, Paul Volcker et beaucoup d'autres.

Guide des investissements en gestion alternative

L’AF2I a publié une nouvelle édition de son « Guide des investissements en gestion alternative ». La hausse des encours des hedge funds - multiplié par deux entre 2008 et 2014 - et les évolutions réglementaires justifient cette nouvelle édition du guide de 2012. Ainsi, le règlement financier d’avril 2014 des institutions de retraite agréées pour la gestion des régimes AGIRC-ARRCO leur permet de détenir des fonds alternatifs dans la limite de 10% de l’assiette des quotas. S’agissant des sociétés d’assurances, la transposition de la directive « Solvabilité 2 » requiert soit une « transparisation », possible pour les stratégies simples ( event driven , long/short actions), soit des exigences en capital élevées.

Pour en savoir plus : visiter le site de l'Af2i

31 mars 2016 : Conférence organisée par l’EFPA

L’EFPA, association Européenne pour la planification financière, a organisé une conférence sur le conseil financier en Europe et en France. La thématique en était : « Qualité du conseil financier, une vision partagée ? Réglementation, robotisation, perspectives en France et en Europe ».

Cette matinée d’échanges a été l’occasion de réunir des professionnels du conseil financier, des représentants de la régulation et des consommateurs.

Pour en savoir plus : lire le compte rendu de cette réunion

17 mars 2016 : Conférence OEE sur l’intermédiation des relations économiques familiales intergénérationnelles

L’Observatoire de l’Epargne Européenne organise une conférence le 17 mars prochain intitulée « Quelle intermédiation de l'économie de la famille ? »

Robert Gary-Bobo, chercheur à l’ENSAE présentera les conclusions d’une étude réalisée pour l’OEE sur ce thème.

  • Résultats d’enquête sur la contribution des héritages et des donations à la constitution du patrimoine financier et immobilier des Européens
  • Fiscalité comparée de la transmission dans différents pays
  • Objectifs et risques familiaux : le risque de longévité des parents, le risque de marché sur la valeur des biens à transmettre, la recherche de financement de la génération suivante pour acquérir un logement, le coût fiscal des différentes formes de transmission…
  • Partage des risques habituellement géré de manière informelle par les membres de la famille. Proposition de l’auteur une solution intégrée de contrats familiaux intermédiés entre les membres de la famille.

Patrice Ponmaret, associé de Partners Patrimoine et ancien Président de la Chambre Nationale des Conseillers en Gestion de Patrimoine, soumettra ces propositions à l’épreuve de la réalité vécue des conseillers en gestion de patrimoine. Quel rôle pourraient jouer les intermédiaires pour apporter des solutions intégrées à un grand nombre de familles ?  

Christian Gollier, professeur à la Toulouse School of Economics, chercheur invité à Columbia University et président du Conseil d’orientation de l’OEE conclura en plaçant la réflexion dans la continuité des travaux de l’OEE sur l’épargne européenne.

Horaire et lieu de la conférence : 11h à 13h, Salle Degas, Club Confair, 54 rue Laffite 75009 Paris

Pour s’inscrire inscrire, envoyer un e-mail àl.rivet-de-sabatier@oee.fr ou par téléphone au +33 1 43 12 58 00

Février 2016 : « Immobilier et actifs financiers des ménages : quelles différences de comportement au sein de la zone euro ? par Luc Arrondel et Frédérique Savignac

Dans le numéro 19 de la lettre de la Banque de France  Rue de la Banque de Février 2016, Luc Arrondel et Frédérique Savignac résument les résultats de quelques études initiales sur la composition du patrimoine des ménages sur la base de l’enquête de l’Euro-système "Household Finance and Consumption Survey (HFCS)". En accord avec une étude antérieure de l’OEE, ils isolent les effets des caractéristiques socio-démographiques et de l’environnement institutionnel de chaque pays sur les comportements de placement. Ils trouvent notamment que la valeur du patrimoine et celle de la résidence principale sont liées au fonctionnement du marché hypothécaire et que la détention d’actifs financiers risqués augmente quand le taux de remplacement moyen des systèmes de retraite diminue.

Pour en savoir plus : lire Rue de la Banque n°19

Sur ce même sujet, vous pouvez consulter les présentations de Sebastien Perez-Duarte (BCE) “Introducing the Eurosystem Household Finance and Comsumption Survey et de Florence Legros "Household structure and household wealth: Evidence from Germany, France, Spain, Italy and Portugal”, lors de la conférence organisée par l’OEE le 22 janvier 2014.

Pour en savoir plus : consulter les présentations

Projet FinKit du CeRP Collegio Alberto

L’OEE et IODS participent au projet FinKit mené par le CeRP Collegio Alberto. FinKit a pour but de fournir aux professionnels de l’éducation économique et financière des outils pédagogiques qui se concentrent plus particulièrement sur les femmes âgées de plus de 55 ans qui sont « riches » en patrimoine mais « pauvres » en terme de revenus.

Pour en savoir plus : consulter le site internet dédié au projet

Janvier 2016 : L'INSEE publie l'étude « Patrimoine financier des ménages français : quelles évolutions en 20 ans ? »

L’INSEE publie l’étude « Patrimoine financier des ménages français : quelles évolutions en 20 ans ? » de Jean-Baptiste Bernard et Laura Berthet. L’étude rapproche les données macroéconomiques des comptes financiers des données microéconomiques issues de l’enquête Patrimoine de l’INSEE de 1992 à 2010. Les auteurs isolent les effets génération, âge et période sur l’épargne.

Les principaux résultats de l’étude sont les suivants :

- Le patrimoine total a augmenté au fil des générations nées des années dix aux années cinquante ; il est resté stable ensuite. A l’inverse, il n’y a pas d’effet de génération sur le montant du patrimoine financier des ménages.


- Confirmant les études antérieures, les auteurs n’observent pas de décumulation après la retraite : le patrimoine financier augmente de 25 à 55 ans et reste stable ensuite. Plus que l’âge, ce sont le niveau d’éducation, les héritages et donations reçus qui expliquent les plus grandes différences entre les individus.

 - Une majorité d’épargnants ont réalloué une part importante de leur épargne vers l’assurance vie, dans les années 90, et ce mouvement s’est poursuivi dans les années 2000 pour les ménages disposant d’un patrimoine important.

L’étude comporte un grand nombre d’autres résultats, qui ne pourront qu’intéresser les acteurs de la banque de détail, de l’assurance et de la gestion d’actifs.

Pour lire l'étude : cliquer ici

LES ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS DE 2015

LES ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS DE 2014

LES ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS DE 2013

LES ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS DE 2012

LES ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS DE 2011

LES ACTUALITÉS PLUS ANCIENNES

AGRÉGATEUR DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES


ABONNEMENT NEWSLETTER